People L’époux de l’Infante Cristina a bénéficié de sa première permission.

Jeudi, Inaki Urdangarin, époux de l’Infante Cristina est sorti pour la première fois de prison depuis son incarcération en juin 2018. L’ancien joueur de handball et médaillé olympique travaillera comme bénévole au foyer Don Orione à Pozuelo de Alarcon (Madrid) tous les mardis et jeudis. Ceci fait suite à la décision du tribunal pénitentiaire de Castille et Léon d’accéder à cette demande de son avocat afin de ne pas le désocialiser, malgré l’opposition du ministère public.

Condamné à 5 ans et 10 mois de prison pour l’affaire Noos pour détournement de biens publics, Inaki Urdangarin, 51 ans, purge sa peine dans une prison pour femmes, concrètement dans une aile où il est le seul détenu. Cette prison a été choisie pour des raisons de sécurité mais implique que le beau-frère du roi Felipe ne puisse pas prendre part aux activités avec les détenues.

Ce travail de volontariat au sein d’une structure de jour pour des adultes souffrant de déficience intellectuelle ou d’un degré élevé de dépendance lui permettra de renouer le contact avec le monde extérieur. Il lui sera aussi possible pendant ces moments-là d’utiliser à sa guise son téléphone portable, ce qui est interdit en prison.

Deux fois par semaine, Inaki quittera donc la prison à bord d’un véhicule avec chauffeur et un garde du corps fourni par la Cour en sa qualité de membre de la famille du roi d’Espagne. Le foyer Don Orione est situé à 103 kilomètres de la prison, ce qui implique plus d’une heure par trajet.

Les 8 heures autorisées débutent au moment du départ du centre pénitentiaire.

Lors de son premier jour de travail, Inaki était attendu par la presse. Vêtu de manière sportive, il a affiché un sourire. On pouvait constater ses traits tirés et des cheveux désormais totalement gris. En décembre, son avocat sera en mesure d’introduire une demande pour une liberté conditionnelle.

Son épouse l’infante Cristina vit quant à elle avec leurs cadets à Genève. Son deuxième fils Pablo suit ses traces et a été recruté par l’équipe de handball de Nantes après avoir joué la saison passée à Hanovre.