"J'ai été accro au Red Bull un tout petit peu à un moment donné" , a ainsi révélé Arielle Dombasle sur les ondes de RTL ce samedi. "Je jouais Don Quichotte contre l'Ange bleu, je jouais l'Ange bleu, c'était une pièce de Jérôme Savary. C'était très long. Je devais chanter, danser, courir, jouer, sauter, etc. Et le Red Bull me donnait un boost, c'est vrai." Et le sniper de Laurent Baffie de répliquer comme lui seul en a le secret. " Maintenant, elle est à la coke " , a plaisanté l'humoriste. Et, en fait, sa vanne avait visé juste...

"C'était terrible!"

"Justement, j'ai joué une fois sous coke", a alors rétorqué la chanteuse et comédienne de 68 ans. "Et c'était terrible parce que j'ai pris toutes les répliques de mon partenaire, j'ai joué la pièce à moi tout seule." Mais la célèbre sociétaire des Grosse Têtes assure toutefois n'avoir jamais été une consommatrice régulière de cocaïne. "Je n'aime pas, je trouve que ça fait mal à la tête. Et les effets, je trouve que c'est une fausse euphorie."  Si Arielle Dombasle affirme ensuite ne jamais avoir fumé de marijuana, comme elle a grandi à Mexico avant de venir en France, elle admet en avoir certainement fumé passivement. "Au Mexique, tout le monde fume donc c'est comme si on fumait", conclut la femme de Bernard-Henri Levy qui a aussi confié que son mari détestait lorsqu'elle faisait son sourire hollywoodien. "Vous avez pris d'autres drogues ?", lui balance alors Karine Le Marchand. "Non… sauf du popers. Mais ça fait du mal il parait."