Depuis quelques mois, on ne compte plus les victimes de violences sexuelles (Coline Berry, Olivier A. dans l'affaire Gérard Louvin ou encore Florence Porcel au sujet de PPDA) qui osent enfin prendre la parole. Au tour de la Youtubeuse (plus de 3 millions d'abonnés) et influenceuse EnjoyPhoenix (plus de 5 millions d'abonnés sur Instagram) de libérer sa parole dans une vidéo Youtube. La chérie du coach de The Voice Belgique Henri Pfr n'a en effet pas pris la parole pour parler maquillages et bigoudis.

"Il est très compliqué pour moi d'avoir des enfants un jour"

A 26 ans, Maria Lopez de son vrai nom désirait mettre les choses au clair concernant le mariage et la maternité. "Il est très compliqué pour moi d'avoir des enfants un jour, suite à tout ce que j'ai subi durant mon adolescence", peut-on notamment entendre dans sa vidéo de plus d'une heure. Tout comme le fait que cette fille de divorcés n'a "jamais cru au mariage" car "j'ai grandi dans une famille qui ne me l'a pas fait croire". "J'ai vu la douleur et les concessions à faire mais que surtout, on n'a pas besoin de mariage pour aimer quelqu'un." Des réflexions de jeune femme qu'elle voulait partager avec sa communauté tout en révélant avoir été victime d'abus sexuels.

"Je ne l’ai découvert que très récemment"

Dès le début de sa vidéo, EnjoyPhoenix entre dans le vif du sujet en parlant d’une période difficile de sa vie : son adolescence. “Celle entre tes 12 et 18 ans, celle qui te fait prendre conscience de ce que c’est que la vie. Celle où tu te prends des grosses claques. Celle où tu connais aussi tes premières désillusions. Et des désillusions en amour, j’en ai eu. J’ai été trompée, j’ai été quittée salement”. Et de poursuivre: "Comme beaucoup de jeunes filles, comme beaucoup de jeunes femmes, j'ai été victime d’abus sexuels."

"Je ne voulais pas mettre de mots dessus"

Je ne l’ai découvert que très récemment parce que je ne voulais pas mettre de mots dessus car pour moi, à ce moment-là, ça ne l’était pas, explique-t-elle. J’ai été abusée. Comme beaucoup. On a l’impression que ce n’est pas de l’abus sexuel, mais en fait ça en est." EnjoyPhoenix a toutefois décidé de ne" jamais en parler." Parce que je ne l’ai découvert que très récemment au détour d’une conversation avec ma psy, et elle m’ouvre les yeux en me disant que c’était clairement de l’abus sexuel et que si je n’avais pas voulu le voir c’est parce que mon cerveau avait tenté de me protéger”, conclut celle qui n'en dira pas plus. 

"Il fallait que j'en parle"

EnjoyPhoenix ne donnera pas de détails... Pour le moment. Maria Lopez, de son vrai nom, compte en effet faire une prochaine vidéo à ce sujet. "C'était important que vous le sachiez. C’est important qu'on libère la parole à ce sujet aujourd'hui. Je sais que beaucoup de gens me regardent et moi-même je m’éduque encore aujourd'hui sur ces questions (...) Le fait de voir que de plus en plus de personnes sont ouvertes à cette discussion, ça m’a fait prendre conscience qu’il fallait aussi que j’en parle."