C’était l’un des meilleurs amis de l’idole de jeunes, pourtant il ne s’est pas rendu à l’église de la Madeleine le samedi 9 décembre. Le chanteur a donné ses raisons.


Il est cinq heures, Paris s’éveille. La boule au ventre. Les Parisiens - et tous les autres - se pressent sur les Champs-Élysées, au Mont-Valérien ou autour de l’église de la Madeleine. Ils sont des centaines de milliers à être venus pour saluer une dernière fois Johnny Hallyday. Pourtant lorsque l’on s’attarde sur les amis et les proches en présence, on remarque un absent, et pas des moindres : Jacques Dutronc.

L'élégance dans la pudeur

Celui qui composait le trio « Les Vieilles Canailles » avec Johnny et Eddy Mitchell n’est pas venu. Une décision qu’il avait prise avant le décès de son ami, comme il l’a expliqué à TV Mag. « Le courage qu'il a eu, ce mec, pour assu­rer un mois et demi de tour­née. Et il a assuré en plus. Il a une incroyable volonté. Je lui tire mon chapeau ! Mais, s'il arrive quelque chose, je préfère pleu­rer dans mon coin, je ne veux pas qu'on me voie. Il y a des profes­sion­nels pour ça et je n'en fais pas partie », a-t-il confié à propos de l’homme avec qui il partageait encore la scène il n’y pas si longtemps.

"Laeticia avait prévenu mon papa"

Fidèle à ses propos, l’interprète de Et moi, et moi, et moi est donc « resté dans son coin » en Corse, par pudeur. C’est Thomas qui a représenté la famille Dutronc lors de la cérémonie religieuse. Dans Gala, Thomas précisait que son père savait que Johnny Hallyday n’en avait plus pour longtemps. « Laeticia avait prévenu mon papa, il y a trois semaines, un mois, que ça n'allait plus... », a-t-il confié. « Et puis ce qui me fait peur avec la dispa­­ri­­tion de Johnny, c'est qu'elle me renvoie à celle de mon père, un jour. Et je ne la veux pas… », a-t-il ajouté, ému. 

Vendredi 15 décembre, France 3 a diffusé un documentaire consacré à Jacques Dutronc intitulé Dutronc, la vie malgré lui. L’occasion d’en savoir plus sur la carrière du chanteur et sur les failles de l’homme.