People

Elle est belle, mince, pétillante. L'actrice de "The Good Place" a pourtant été retouchée lors d'un shooting : bras amincis, genoux lissés, vergetures gommées, peau blanchie. Et elle en a par-dessus la tête du body-shaming et de la tyrannie du corps parfait qui continue à hanter les réseaux sociaux et les magazines.

La jeune femme qui se dit "féministe en progression" dénonce ces retouches en disant de Photoshop que c'est le diable : la vision d'un corps retouché donne tellement de complexes aux femmes, à toutes les femmes.

Sur la photo qu'elle a publié sur les réseaux sociaux, elle fait la liste entière de tout ce qui lui a été enlevé ou rajouté : "Où sont les vergetures sur mes seins ?", "Mon bras n'est pas si mince". Et elle s’appesantit aussi sur ses genoux, source de complexes et de tristesse pour nombre de femmes : "Cette retouche est la raison pour laquelle les femmes détestent leurs genoux, les miens ressemblent à un vagin et c'est très bien !" D'autres femmes ont embrayé parlant de leurs genoux ressemblant au "roi Lion". De quoi dédramatiser...

D'ailleurs, devant le succès de son tweet, Jameela Jamil  en a posté un second le lendemain pour inciter les autres célébrités et influenceuses à agir à leur tour. "Ce n'est pas suffisant de juste 'liker' mes posts. [...] Nous avons toutes le pouvoir de faire cela et devons être plus transparentes [à ce sujet] car nous faisons LITTÉRALEMENT du mal aux femmes avec nos mensonges."


La jeune actrice n'en est pas à son premier coup de gueule sur le sujet : elle a lancé en 2018 sur Instagram un compte intitulé "I Weigh" qui a pour objectif de définir la valeur des femmes par autre chose que leur apparence.