People

Les choses ne s’arrangent pas pour James Franco. 

Déjà accusé de harcèlement sexuel dans le cadre de ses formations en 2018, il est désormais attaqué en justice par deux autres étudiantes. Elles lui reprochent de les avoir poussées, dans son cours, à se déshabiller, de les avoir menacées quand elles refusaient de se mettre topless ou d’avoir retiré leur cache-sexe lors des simulations de scènes d’orgie, le tout en leur faisant miroiter des opportunités de travail si elles lui obéissaient. James Franco nie tout en bloc et menace à son tour de réclamer en justice des dommages et intérêts aux deux plaignantes.