On a beau être connue pour ses photos ou chansons coquines, l'interprète de Banana Split serait bien sage sous la couette. Lio a en effet confié sur les ondes de France Inter ne pas avoir eu de rapports sexuels avec un homme depuis huit ans. “Moi, le désir féminin, je ne le connais pas. Parce qu’en fait il a été hypothéqué, forclos par le désir des hommes à qui j’ai voulu plaire, parce qu’ils prennent toute la place. Et je suis en abstinence. Ça fait déjà depuis mes 50 ans que je ne couche plus.

Des révélations de notre artiste de 58 ans qui ont laissé l'animateur Augustin Trapenard évidemment sans voix. Mais Lio tenait aussi, via la divulgation de sa vie sexuelle, à lancer un message fort envers toutes les femmes victimes de violences conjugales. “Je ne veux plus, je ne veux pas payer et je ne veux pas avoir un rapport qui est celui d’un intérêt. Je ne veux plus de ce rapport-là avec mon corps aux hommes et on demande toujours une rétribution trop trop forte à la femme."


Par ailleurs, dans une longue interview accordée pour un podcast d’Arte radio, Lio a évoqué Serge Gainsbourg. Et elle n'y va pas de main morte. Selon elle, Gainsbarre a "trahi France Gall" en lui faisant chanter le titre Les sucettes, car la jeune femme n’en comprenait pas le sens sexuel. Un comportement que Lio compare à "un viol""Dans Banana Split, c’est vrai que la référence au sexe est évidente mais entre Jacques Duval et moi, on travaillait ensemble, il ne m’a jamais trahie. Gainsbourg, lui oui, a trahi France Gall en lui faisant chanter Les sucettes à l’anis. Elle n’avait pas compris à l’époque. Serge Gainsbourg est le Weinstein de la chanson", assure-t-elle.