"Quand j’y pense, j’ai mal pour la jeune fille que j’étais", révèle ainsi la chanteuse, et ex-demi finaliste du télécrochet, au Parisien

En pleine promotion de son premier roman, intitulé “La Commode aux tiroirs de couleur”, qui sortira le 3 juin prochain, la demi-finaliste de la première saison de la Star Academy en profite pour tacler l’émission présentée par Nikos Aliagas.

En 2001, la Femme Chocolat pensait en effet rejoindre “une simple école de danse et de chant, une sorte de Fame à la française”. Mais Olivia Ruiz a rapidement déchanté en découvrant les impératifs imposés par la production de TF1. “C’est tout le paradoxe, car quand j’y pense, j’ai mal pour la jeune fille que j’étais, à qui on faisait mettre des minijupes”, a-t-elle confiée au Parisien.

La chanteuse, qui n’a plus porté de robes durant des mois après son passage dans le célèbre télécrochet, veut montrer qu’elle vaut mieux qu’une fille en jupe. “Je ne veux pas montrer mon cul, je veux juste qu’on m’écoute”.