Le journaliste de RMC, Jean-Jacques Bourdin, a été flashé à 186 km/h sur l'autoroute française à 500km de son domicile. Il a réagi ce matin sur Twitter et dans son émission Bourdin Direct.

Dimanche passé, Jean-Jacques Bourdin était au volant de son Audi sur l'A75 dans le Cantal lorsqu'il s'est fait arrêter par les gendarmes. La raison ? Ses 186km/h au lieu des 130 autorisés.

Selon la Montagne, il a également enfreint le règlement qui stipule qu'on ne peut pas se trouver à plus de 100 km de son lieu de résidence afin de limiter la propagation du coronavirus. Ce qu'il n'aurait pas respecté en se déplaçant à plus de 500km de son domicile parisien.

Sur Twitter, l'animateur a assumé son excès de vitesse mais a démenti la deuxième accusation : “À tous les donneurs de leçons: excès de vitesse oui et j’assume. Interdiction de déplacement non, j’avais même une double autorisation”.


Par après, lors de son émission Bourdin Direct, il a précisé les circonstances de son arrestation: “Je roulais trop vite, j’en suis parfaitement conscient, mais je voudrais préciser que l’autoroute était absolument vide à l’horizon. Il n’y avait pas une voiture, en pleine ligne droite, le temps était magnifique. Je ne risquais que pour moi, j’étais seul dans ma voiture. Excès de vitesse, oui, interdiction de déplacement, non. J’avais deux motifs, un professionnel et un personnel. Mais je ne vais pas m’étendre sur mon autorisation personnelle car elle me concerne”, conclut fermement le journaliste.