«Je n'ai pas encore vu le film, mais j'ai entendu de belles choses à son sujet»


TOKYO L'acteur Johnny Depp recommande vivement son dernier film, mais il reconnaît qu'il ne l'a pas vu...

A Tokyo pour la première japonaise de "Public Enemies", il a confié mercredi qu'il avait été attiré par le scénario en raison de son intérêt, lorsqu'il était enfant, pour John Dillinger, ennemi public numéro un aux Etats-Unis au temps de la Grande Dépression.

"Je n'ai pas encore vu le film, mais j'ai entendu de belles choses à son sujet", a déclaré l'acteur lors d'une conférence de presse dans un hôtel de Tokyo. Le long-métrage est sorti aux Etats-Unis le 1er juillet, mais Johnny Depp ne voit que rarement ses films. Il dit aimer jouer, mais ne pas aimer se voir à l'écran.

L'acteur a expliqué avoir vu en Dillinger, qui avait finalement été tué par la police, une personnalité courageuse et charismatique. Il a ajouté que c'était l'une des idoles de son enfance, avec également Buster Keaton et Charlie Chaplin.

Il se sent notamment un lien particulier avec Dillinger car son propre grand-père distillait illégalement de l'eau-de-vie pour survivre dans le Kentucky pendant la Dépression.

Mais contrairement à Dillinger, l'acteur de 46 ans ne pense pas avoir des ennemis. "Je ne pense pas avoir des ennemis, vraiment", a-t-il déclaré. "L'ennemi le plus effrayant est en vous, vous permettant de vous conformer à ce qu'on attend de vous".

© La Dernière Heure 2009