Quoi qu’il arrive, Johnny Call gardera son style Johnnyesque

JODOIGNE Dans tout l’est du Brabant wallon et plus particulièrement à Jodoigne, on l’appelle Johnny Call. C’est simple : quasi personne ne connaît son vrai prénom. Et encore moins le nom qui apparaît sur sa carte d’identité.

Mais tout le monde l’a déjà vu passer sur sa moto… ou entendu chanter à la radio locale (sans parler de son clip avec Maria Parma).

C’est que l’intéressé est passionné par Johnny Hallyday et il ne s’en cache pas. “La première fois que je l’ai entendu à la radio, c’était en 1959 ou 1960, j’ai de suite su qu’il allait devenir mon idole” , explique celui qui a participé à la dernière saison de l’émission Y a pas pire conducteur , sur la RTBF. “Avec le temps, j’ai fini par lui ressembler. Et même s’il lui arrivait malheur, je garderais mon look. En hommage à cet homme qui, pour moi, est une légende vivante.”

Et le Jodoignois de préciser en quoi son modèle est unique : “Il a marqué toutes les époques. Tout lui a réussi. Il a la voix. Il a le charisme. Il a une remarquable présence scénique…”

Johnny Call sait de quoi il parle : il a déjà vu son chanteur préféré à une trentaine de reprises, dont la dernière lorsqu’il est passé par Forest National, en mai 2009.

“Espérons tout de même que j’aurai à nouveau l’occasion de l’applaudir et, qui sait, d’un jour le rencontrer : c’est mon rêve” , conclut-il quelques instants après avoir appris qu’il était question d’un retour en coma artificiel. “Car s’il ne s’agit pas d’un dieu, il reste, pour moi, incontournable. Plus rien ne m’intéresse à part lui. Ses problèmes de santé me font énormément de peine…”



© La Dernière Heure 2009