Dans une interview accordée au magazine Closer, Gilles Lhote, biographe du Taulier, affirme que Johnny Hallyday "était un manipulateur de génie".

Le biographe du Taulier estime que les fans, la famille et les médias auraient en effet tort d’accabler Laeticia. Selon lui, l’interprète d’"Allumer le feu" est le seul "responsable de cette guerre familiale". Celui qui sort Johnny Hallyday, ni dieu ni diable ce 4 octobre révèle que le père de Jade (qui vient de remporter une compétition de gymnastique à Los Angeles) et Joy a laissé plusieurs messages en ce sens à sa femme dans son album posthume. "Il y a trois chansons sur son album, où il évoque le tumulte qui va suivre, où il explique à Laeticia qu’il va la mettre dans l’embarras avec cette décision", a ainsi confié Gilles Lhote à Closer et dont les trois titres en question sont : "Pardonne-moi", "J’en parlerai au diable" et "Je ne suis qu’un homme". Pire, ce tapage médiatique aurait été orchestré par Johnny Hallyday en personne, selon lui. "Toute cette affaire est du Johnny tout craché ! Vous savez sa grande phrase était : ‘Quand je ne suis pas imprimé, je suis déprimé.’ Or un an après sa mort, il est encore plus imprimé qu’avant. Et ça ne fait que commencer !"