Le chanteur est victime d'ennuis de santé à répétition depuis un cancer du côlon opéré cet été


LOS ANGELES Le chanteur et acteur Johnny Hallyday a été réopéré à Los Angeles en raison de "lésions" importantes après une opération en France, une nouvelle intervention dans une liste qui s'allonge alors que ses ennuis de santé se multiplient. Le rocker de 66 ans a été réopéré dans la nuit de mercredi à jeudi à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles après que les médecins américains eurent constaté des "lésions résultant de l'opération" de l'hernie discale subie à Paris le 26 novembre, a indiqué à Paris son service de presse, précisant que ces lésions avaient "nécessité une opération réparatrice".
Le service du presse du chanteur s'est toutefois voulu rassurant affirmant que la situation était "sous contrôle" tout en indiquant qu'un nouveau bulletin médical serait communiqué au plus tard dans 48 heures.

Selon RTL, Johnny Hallyday se trouverait actuellement en salle de réveil. "Toujours fiévreux", il serait placé "sous perfusion intense d'antibiotiques", ajoute la radio. Le rocker avait été opéré à la clinique internationale du Parc Monceau, à Paris, pour cette hernie discale. L'intervention, programmée depuis plusieurs jours avait été pratiquée par le neurochirurgien Stéphane Delajoux, un médecin très connu dans le milieu artistique.

Celui-ci avait opéré l'actrice Marie Trintignant à Vilnius, quelques jours avant son décès, dans une clinique de Neuilly-sur-Seine où il exercait à l'époque. En 2007, il avait également opéré l'actrice Charlotte Gainsbourg pour résorber un hématome suite à une hémorragie cérébrale. A la suite de l'opération qu'il a pratiqué sur Johnny Hallyday, le chanteur a été hospitalisé lundi à l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles, pour une infection consécutive à l'intervention.

Interrogé par l'AFP, Stéphane Lievain, directeur de la clinique internationale du Parc Monceau, a indiqué que les "médecins se parlaient entre eux", estimant qu'il était "un peu tôt" pour réagir. "En ce qui nous concerne l'intervention s'était déroulée normalement, le patient est sorti dans des conditions normales, en marchant", a-t-il ajouté.

Mercredi soir, le producteur du chanteur, Jean-Claude Camus, s'était voulu rassurant, indiquant que Johnny Hallyday "réagissait de façon satisfaisante aux antibiotiques" et que l'infection était "endiguée". M. Camus avait également indiqué avoir conversé avec Laeticia, l'épouse du chanteur, et ne pas avoir remarqué d'inquiétude particulière.

Mais les ennuis de santé du chanteur n'ont fait que se multiplier depuis juillet dernier quand il avait été hospitalisé pendant neuf jours à la suite d'une chute sur son yacht. Deux mois plus tard, à la surprise générale, Johnny Hallyday avait révélé avoir été opéré d'un "petit cancer du côlon", puis d'une légère infection. Fin septembre, le chanteur a repris comme prévu son gigantesque "Tour 66", présenté comme sa tournée d'adieux. Mais depuis, chaque pépin de santé est abondamment commenté, comme le 29 septembre lorsque le chanteur a annulé un concert à la dernière minute à Bruxelles pour une extinction de voix.

Fans et journalistes ont noté les difficultés du chanteur à se déplacer sur scène et, mi-novembre, son entourage a même dû démentir une nouvelle hospitalisation. La tournée s'est interrompue fin novembre et devait reprendre le 8 janvier à Amiens. Vingt-quatre concerts sont encore programmés, à un rythme très intense - presque un concert par jour - jusqu'au concert de clôture, le 13 février à Paris-Bercy.

© La Dernière Heure 2009