Depuis 2006, Johnny Hallyday réside dans le fameux "chalêt Jade", dans la ville suisse de Gstaad. Du moins, en théorie. Une enquête réalisée par la Télévision suisse romande a révélé que le chanteur et sa femme Laeticia ne passaient que très peu de temps dans la célèbre station de ski.

Or, il s'avère que le couple doit y résider au moins "six mois et un jour par an pour pouvoir bénéficier du forfait fiscal suisse extrêmement avantageux", comme l'explique le député PS et ancien rapporteur du projet de loi sur la fraude fiscale Yann Galut, dans un communiqué relayé par nos confrères du Huffington Post. Si l'enquête de la TSR se vérifie, Johnny passerait donc "de la catégorie d'exilé fiscal à la catégorie des évadés fiscaux", et pourrait à ce titre "être poursuivi par la justice française pour avoir organisé une fraude à l'impôt", toujours selon Galut.

Jean-Philippe Smet est donc dans l'oeil du cyclone fiscal, la faute... aux réseaux sociaux. Le couple Hallyday - et particulièrement Laeticia, dont les tweets sont encore plus nombreux que les tournées d'adieux de son mari - partage souvent sur Facebook, Twitter et Instagram des photographies de son quotidien, qui sont autant de preuves d'une vie passée bien loin du canton de Berne, selon les journalistes de la RTS qui ont épluché les déplacements du couple sur près de deux ans, grâce à ces photos géolocalisées et datées sur les réseaux sociaux.

Quelques clichés qui pourraient leur coûter très cher. En attendant, Johnny a répondu aux accusations via son compte Twitter: "Ces journalistes sont des imbéciles je suis résident US, et pas résident suisse."