Dans sa biographie-confession, Dans mes yeux, le chanteur se confie comme jamais

PARIS Disponible dans les librairies dès demain, la biographie-confession de Johnny Hallyday, rédigée par Amanda Sthers, le rockeur aborde de nombreux détails de son passé. Son épouse Laeticia intervient également dans des passages de Dans mes yeux .

Le couple y évoque sans détour les problèmes de santé de Johnny et le coma artificiel dans lequel il a été plongé en décembre 2009. Directement, la star y lance des petites bombes comme cette phrase : “La première fois que je suis mort, je n’ai pas aimé ça, alors je suis revenu .”

Laeticia parle de ces trois longues semaines où le chanteur était maintenu dans cet état. “ Je pensais au réveil aussi, après des semaines d’intubation, sans prononcer un mot, dans quel état seraient ses cordes vocales. L’ORL de Bruce Springsteen est venu chaque jour vérifier que ce qu’il avait de plus précieux ne soit pas endommagé. Comment imaginer Johnny se réveillant et ne pouvant plus chanter ? Je pense qu’il aurait préféré mourir .”

Johnny évoque sans détour ce réveil. “ Je n’avais plus de voix. Je ne parlais pas. On entend un souffle et un filet de voix de gonzesse, rien. Des larmes embuaient souvent mes yeux lorsque je prenais la parole. Je m’étais engagé à jouer au théâtre. […] J’ai fait une grave dépression. Je le sais maintenant. J’ai vraiment souffert, je n’étais plus rien, une ombre, un vieillard, un type que je n’aimais pas, que je ne reconnaissais pas dans le miroir.” Et de poursuivre : “ Pendant les répétitions en concert, je peux paraître absent parfois, parce que je ne suis pas en position allumée, je suis encore en veille. […] Et quand la fatigue vient, j’allume une clope et je m’assieds sur le bord de la scène, ça joue, ça s’agite, ça continue mais rien ne se passe. Est-ce que ce sera ça, mourir ? Tout s’agitera encore mais plus rien ne se passera. Comme une image qui me hante, je ne cesse d’enterrer mon père sous la pluie de Belgique. Seul. Tout seul devant ce cercueil qui entrait sous terre. Comme la répétition avant le véritable enterrement .”

Un témoignage touchant dans lequel le couple parle sans aucun tabou.

© La Dernière Heure 2013