Ce dimanche, la Reine entame avec le Roi une visite d’État au Japon.

Semaine chargée pour la reine Mathilde. Ce dimanche, avec le roi, elle entame une visite d’Etat au Japon mais mercredi elle était en déplacement culturel à Paris. Depuis l’accession au trône du roi Philippe, la reine Mathilde est hyperactive sur le terrain en Belgique mais aussi au niveau international de par ses activités via l’Unicef, la coopération au développement ou encore des missions spéciales confiées par le Secrétaire général des Nations Unies.

La Reine n’en délaisse pas pour autant la culture à laquelle elle a initié très tôt ses quatre enfants que ce soit par la pratique d’un instrument de musique ou par des découvertes de musées et expositions.

À Paris, la reine a successivement visité l’exposition Magritte au Centre Pompidou puis l’exposition consacrée à Hergé, le père de Tintin au Grand Palais.

L’occasion de revoir de nombreuses planches de dessin du sympathique reporter et notamment celles immortalisant le château de Moulinsart où il réside entre chacune de ses aventures avec ses amis le professeur Tournesol et le capitaine Haddock.

En effet, Hergé s’est inspiré du château de Cheverny pour dessiner la façade de Moulinsart. Cheverny, qui fait partie des châteaux de la Loire les plus visités, compte depuis 2001 une exposition permanente consacrée à Tintin.

Château de Cheverny - Avenue du Château - 41700 Cheverny

Exposition Hergé - Grand Palais - Paris - Jusqu’au 15 janvier 2017


150 de relations belgo-japonaises

La visite d’État que le roi Philippe et la reine Mathilde rendront à la famille impériale du Japon la semaine prochaine constitue le point d’orgue des célébrations des 150 ans de relations diplomatiques entre les deux pays. Elle sera accompagnée de nombreux contacts économiques, académiques et culturels. C’est le 1er août 1866 que, sortant progressivement d’un régime féodal qui ne commerçait qu’avec certains partenaires néerlandais et asiatiques, le Japon a signé un traité d’amitié, de commerce et de navigation avec la Belgique, deux ans avant le recouvrement des pouvoirs de l’empereur et le développement d’une société plus ouverte sur le monde, et sur l’Occident en particulier.