People Après la mode des abdications, voici venu celui d’une retraite totale.

C’est ce dimanche 2 juin 2019, soit 5 ans après son abdication que le roi Juan Carlos d’Espagne (81 ans) entame une retraite pleine et entière en marge de la Cour. Par lettre adressée à son fils le roi Felipe, il explique avoir fait le choix de ne plus assurer d’obligations officielles compte tenu de son âge.

Le roi ne s’est jamais remis de sa fracture de la hanche et se déplace depuis (et ce malgré des opérations successives) toujours avec beaucoup de difficulté et avec une canne. Il a besoin d’être soutenu pour gravir ou descendre des marches. Depuis 5 ans, il avait représenté la Couronne en de nombreuses occasions principalement à l’étranger notamment lors des funérailles de la reine Fabiola, lors de l’enterrement du grand-duc Jean de Luxembourg, lors de la prestation de serment de chefs d’Etat sud-adméricains,… Sa présence était en revanche plus discrète en Espagne.

Après la mode des abdications, voici que Juan Carlos donne le tempo de celui d’une retraite totale. Avant lui, seuls le duc d’Edimbourg (bientôt 98 ans) et le défunt prince Henrik de Danemark (qui souffrait de démence) avaient annoncé pareille décision.

Les autres anciens monarques continuent à épauler leurs successeurs comme c’est le cas de la princesse Beatrix des Pays-Bas et dans une très moindre mesure le roi Albert II et la reine Paola.

Son épouse la reine Sophie n’entend pour sa part pas prendre de retraite. Elle estimait ainsi qu’"un roi ne se pensionne qu’à la mort" !

Juan Carlos d’Espagne va donc pouvoir pleinement s’adonner à ses passions : la gastronomie, la voile, les voyages ou encore la tauromachie. Pour bien commencer cette nouvelle vie, l’ancien monarque a d’ailleurs convié famille et amis à un grand repas festif ce dimanche à Aranjuez.