Le 2 novembre dernier, l'acteur d'"Edward aux mains d'argent" et "Pirate des Caraïbes" avait perdu son procès en diffamation à Londres contre News Group Newspapers (NGN), société éditrice du Sun. Il reprochait au tabloïd d'avoir présenté comme en fait avéré, en avril 2018, qu'il était un mari violent, ce qu'il conteste.

Après trois semaines d'audience qui avaient, en juillet, épluché la vie conjugale du couple, parfois dans ses détails les plus scabreux, le juge Andrew Nicol avait tranché en faveur du tabloïd. Il avait estimé dans son jugement que les qualifications du Sun étaient "substantiellement vraies" car "la grande majorité des agressions présumées ont été prouvées".

Après le refus du juge de lui accorder la permission de faire appel, Johnny Depp avait saisi directement la cour d'appel.