La pop star, dont les frasques défrayent la chronique depuis plusieurs mois, a maille à partir avec la justice au Canada mais aussi aux Etats-Unis.

Le chanteur pop canadien Justin Bieber a été accusé de conduite dangereuse et d'agression après une collision entre son quad et une camionnette au Canada, a annoncé la police mardi. L'accident s'est produit vendredi près de sa ville natale de Statford, dans le sud de la province de l'Ontario, où il visitait sa famille avec sa petite amie, la chanteuse américaine Selena Gomez.

"Après la collision, le conducteur du quad et un occupant de la camionnette ont eu une altercation physique", a déclaré un responsable de la police de l'Ontario, ne faisant état d'aucune blessure.

Selon des médias locaux, le jeune chanteur de 20 ans et sa petite amie s'amusaient à tourner en rond avec leur véhicule tout-terrain au moment de l'accident.

Bieber a été arrêté sur le lieu de l'accident puis relâché contre un engagement de sa part à comparaître devant un tribunal de Stratford le 29 septembre, où il devrait être formellement inculpé.

Il y a moins de trois semaines, il a plaidé coupable de conduite dangereuse et d'avoir résisté à son arrestation après un rodéo au volant d'un bolide à Miami. Il s'est engagé à suivre des cours de maîtrise de soi et à faire un don de 50.000 dollars à une oeuvre caritative.

Il a aussi été condamné début juillet à deux ans de mise à l'épreuve pour avoir jeté des oeufs sur la maison d'un voisin à Los Angeles, en Californie. Il avait été contraint d'effectuer des travaux d'intérêt général, de suivre un programme de gestion de la colère et de payer plus de 80.000 dollars pour réparer la maison vandalisée.

Au Canada, il est par ailleurs accusé d'avoir molesté un chauffeur de limousine à la fin de l'année dernière, une affaire pour laquelle une audience préliminaire est prévue le 8 septembre