Elles sont de retour. Ultra populaire dans les années 1990, les dreadlocks sont désormais considérées comme un acte d'appropriation culturelle et font mauvais genre. Justin Bieber l'avait déjà appris à ses dépens en 2016 lors des iHeart Radio Music Awards. Cinq après, le chanteur de 27 ans a décidé de remettre ça et cela n'est pas passé du tout.


Sur Instagram, l'interprète de "Lonely" est apparu avec de courtes nattes tressées par sa compagne Hailey Baldwin Bieber. Comme le rapporte Page Six, les critiques ont rapidement fusé au sujet de ce choix capillaire. "Justin doit comprendre pourquoi les dreadlocks sont considérées comme de l'appropriation culturelle. Il se serait renseigné, il ne l'aurait pas fait", a commenté une internaute sur Twitter. "Pour soutenir les Noirs et le mouvement antiraciste, vous devez comprendre qu'il faut être cohérent au sujet de ce que vous défendez, et cela signifie de ne jamais s'adonner à l'appropriation culturelle", lui a adressé une autre fan déçue. Justin Bieber n'a pas encore adressé la polémique naissante.