C'est le magazine Fortune qui révèle notamment l'information. Après Jay-Z, Gwyneth Paltrow ou encore Rosario Dawson qui ont investi dans des entreprises de cannabis, au tour de Justin Bieber de lancer sa gamme de joints à son effigie. Il vient en effet d'annoncer un partenariat avec la compagnie de cannabis de Los Angeles Palms pour produire des paquets de sept joints. "Je suis un fan de Palms et de ce qu’ils font en rendant le cannabis accessible et en aidant à le déstigmatiser – surtout pour les nombreuses personnes qui le trouvent utile pour leur santé mentale", a déclaré le chanteur de 27 ans. "Je voulais m’assurer de faire quelque chose avec eux qui me semblait authentique, et Peaches était un bon point de départ."

D'après le chanteur, de nombreuses personnes consomment du cannabis "parce qu’il a un effet positif sur leur santé mentale". La star cite notamment les études des chercheurs de l’université de Columbia, qui ont déjà montré que le cannabis aide à lutter contre la dépression. Notons toutefois, aussi, que d’autres études affirment le contraire. Que cette drogue en particulier ne fait qu’aggraver la santé mentale (dépression, schizophrénie, etc.).

Sa cible? Les jeunes générations

Les fans du chanteur de 27 ans le connaisse par coeur et il savent très bien qu'il a toujours parlé ouvertement de sa propre consommation. Dans un documentaire diffusé sur YouTube l’année dernière, Justin Bieber avait même admis avoir essayé la marijuana pour la première fois à l’âge de 12 ans. C'est pourquoi il compte se concentrer surtout sur les jeunes générations pour son futur business car elles représentent environ 40% du marché du cannabis. Ses "Peaches" seront par contre seulement disponibles en Californie, où la consommation de marijuana récréative est légale pour les plus de 21 ans. "J’avais l’impression que les gens essayaient de me faire sentir mal d’aimer l’herbe", a déploré Bieber à Vogue. "Mais j’ai maintenant trouvé une place dans ma vie pour des produits d'herbes qui ont été bénéfiques dans mon expérience humaine."

Pour la bonne cause

Et ce n'est pas Noah Annes, un des cofondateurs de Palms, qui dira le contraire. "La vulnérabilité et l’ouverture de Justin au sujet de ses problèmes de santé mentale nous ont impressionnés au-delà de toute mesure, et nous savions immédiatement que nous voulions qu’il soit à la barre de notre toute première collaboration, a-t-il déclaré à Vogue. Avec l’aide de Justin, nous espérons attirer l’attention sur ces sujets importants et inciter les autres à parler plus librement de la santé mentale et de la consommation de cannabis."

Toujours selon le chanteur qui s'est confessé à plusieurs magazines anglo-saxons, les recettes de son produit seront reversées à des organisations telles que Veterans Walk and Talk. Ce fameux groupe de vétérans qui veulent normaliser le cannabis en tant que médicament. Mais aussi au Last Prisoners Project, une organisation qui veut libérer les personnes emprisonnées pour possession de marijuana. Bref, tout un programme... politique? On n'est pas à l'abri qu'il se lance aussi là-dedans, à l'image d'un certain Kanye West, dans quelques années...