BRUXELLES Scoop : on peut encore se séparer, en toute honnêteté, entre humanoïdes normaux et sensés, du côté d’Hollywood. Entre Justin Timberlake et Jessica Biel, il n’y a eu ni cris, ni querelles, ni ressentiments, ni menaces d’avocats, ni conflits financiers, ni jets d’escarpins à 3.000 $ dans l’œil de l’autre. Comme des grands, la star de la pop (et du cinéma, n’oublions ni Black Snake Moan ni The Social Network ) et celle des petits ( Sept à la maison , qui l’a propulsée) et grands écrans ( Blade , L’illusionniste , Next , Valentine’s Day , L’Agence tous risques …) ont mis fin à une relation entamée en janvier 2007.

Comme les gossips prenaient de plus en plus d’ampleur ci et là dans la presse US spécialisée, l’ex-tandem a préféré confirmer lui-même l’information, par l’intermédiaire de son agent commun : “En réaction aux spéculations de la presse sur leur relation amoureuse, nous vous confirmons que leurs chemins se séparent” . “Le couple demeure ami” , peut-on lire dans le communiqué qui ajoute : “Justin Timberlake et Jessica Biel vont conserver intact leur amour et leur respect mutuel.”

Avant de succomber aux charmes de la belle Biel, l’ex-leader du boys band NSYNC, 30 ans aujourd’hui, avait déjà craqué pour Britney Spears et Cameron Diaz. Pas dans le genre laideron, quoi. Qui sera la suivante ? Probablement pas Scarlett Johansson : la sublime actrice, comme nous l’évoquions déjà dans nos colonnes il y a quelques semaines, semble plus proche que jamais de Sean Penn, de 24 ans son aîné tout de même…



© La Dernière Heure 2011