Un clin d'oeil à l'islam qui ne passe pas du tout. Kanye West vient de lever le voile sur ses nouvelles Yeezy baptisées Israfil et Asriel. De quoi provoquer l'ire de certains musulmans sur Twitter. Il s'agit en effet de deux archanges qui représentent respectivement le Jugement dernier et l'ange de la mort. Quand on connaît le tournant religieux que le rappeur a donné à sa carrière ces dernière années, c'est tout sauf un hasard. 
Appropriation culturelle, stratégie marketing bancale, manque de respect pur et simple... différentes théories circulent sur les réseaux sociaux, mais le mot d'ordre reste bien souvent l'indignation.  Comme le rapporte le magazine NME, relayé par le Huffington Post, une pétition circule d'ores et déjà pour qu'Adidas change le nom de ces sneakers, et un appel au boycott a été lancé.