Karl Lagerfeld a déclaré à Style.com qu’il « adorait le plastique ». Pour lui, plastique et mode ne sont pas incompatibles

PARIS Le créateur de la maison Chanel a collaboré avec Melissa, la marque de méduses brésilienne, sur une collection capsule. Il a expliqué pourquoi il avait voulu travailler sur une telle ligne en évoquant son manque de connaissance du Brésil et son amour du plastique. « C’est quelque chose que je ne connaissais pas vraiment, a expliqué Karl Lagerfeld à Style.com à propos de ce qui l’avait attiré au Brésil. C’est pour ça que je voulais travailler avec des Brésiliens, pour mieux comprendre comment ça fonctionnait. [C’était amusant de travailler avec du plastique], je n’ai rien contre le plastique. J’adore le plastique. Je suis moi-même en plastique ! Vous savez, c’est un matériau très à la mode aujourd’hui. »

Le créateur a affirmé que son but n’était pas de transformer le matériau controversé en objet de luxe. Il tenait simplement à proposer une chaussure contemporaine. « Le luxe n’est pas moderne, a-t-il déclaré. L’idée, c’était de faire une chaussure moderne. »

La campagne de la collection de Karl Lagerfeld sera illustrée par Cara Delevingne. Elle en a dit un peu plus sur la publicité lors d’une présentation qui se tenait hier à New York. « Les chaussures sont incroyables, et elles sentent trop bon, s’est exclamée Cara. Sur une photo, je bois du champagne versé dans l’une d’elles, alors j’en sais quelque chose. »

Melissa + Karl Lagerfeld sera disponible à New York dans la boutique de la marque à Soho et en mai chez Bloomingdale’s.

© La Dernière Heure 2013