Cette semaine, la duchesse de Cambridge était en déplacement au Danemark. Une visite largement médiatisée car il s’agissait d’une part de la deuxième sortie en solo de la duchesse à l’étranger depuis dix ans et d’autre part des retrouvailles de l’épouse du prince William avec la princesse héritière Mary de Danemark.

Les deux princesses se sont déjà officiellement rencontrées à deux reprises à Copenhague et aux courses hippiques d’Ascot.

Depuis son mariage, la duchesse de Cambridge a certes déjà effectué de nombreux déplacements mais toujours en compagnie de son époux. Elle ne s’était rendue en solitaire qu’aux Pays-Bas, une autre visite programmée à Malte ayant dû être annulée en raison d’un début de grossesse difficile.

La duchesse de Cambridge est très active sur la thématique de la santé mentale, c’est d’ailleurs dans le cadre des activités de la Royal Foundation Centre for Early Childhood que s’inscrivait ce déplacement au Danemark.

Le premier jour, la duchesse a visité un centre pour la santé mentale, n’hésitant pas à s’amuser avec les enfants dans un toboggan à la plus grande joie des photographes. Le lendemain, en tenue sportive, Kate a rencontré des enfants d’un jardin d’enfants lors d’une sortie en forêt.

Le midi, la duchesse avait troqué ses bottes et sa parka pour une élégante robe manteau cintrée de Catherine Walker pour déjeuner au palais d’Amalienborg en compagnie de la reine Margrethe et de la princesse héritière Mary. La princesse Mary est venue sur la place devant le palais chercher la duchesse de Cambridge. Côte à côte, Catherine et Mary semblaient presque comme deux sœurs. Même longue chevelure brune, hauts talons et élégants manteaux.

Mary a fêté cette année ses 50 ans tandis que Catherine a soufflé ses 40 bougies. Elles sont respectivement mariées depuis 17 ans et presque 11 ans et mère de quatre et trois enfants. Toutes les deux sont investies dans la santé mentale et le harcèlement. La fondation de la princesse héritière Mary se focalise sur la lutte contre le harcèlement scolaire.

Toutes les deux seront amenées un jour à devenir reines. Elles jouissent d’une grande popularité dans leurs pays et bénéficient de la grande confiance de la reine Margrethe de Danemark et de la reine Elizabeth II qui ne manquent jamais de leur témoigner des gestes en ce sens : la souveraine britannique prêtant régulièrement ses plus belles parures à l’épouse de son petit-fils et la reine de Danemark ayant décidé de confier la régence du royaume à sa belle-fille, qui n’était jusqu’alors assurée que par ses fils et sa sœur.