La sortie de Titanic en 1997 n'a pas seulement engendré la "Leomania", des records au box-office et des Oscars en cascade. Elle a également propulsé Kate Winslet, alors 22 ans, au rang de star internationale. Par conséquent, la native de Reading va devenir un objet de fascination malsain pour les tabloïds. L'actrice de 45 ans est revenue sur cette étape douloureuse de sa carrière dans le Guardian.

"Je me suis sentie très seule"

"Body shaming", fixette sur son poids, régimes fantasmés... selon elle, rien ne semblait arrêter l'acharnement médiatique dont elle a fait l'objet. "Les gens parlaient beaucoup de mon poids pendant ma vingtaine. Et on me demandait de commenter mon propre physique. Après ça, on m'a collé l'étiquette de quelqu'un de culotté et franc. Non, je ne faisais que me défendre", a-t-elle confié ce 21 février. Des remarques incessantes qui ont détruit sa "confiance en elle". Elle s'est notamment souvenue d'une pique acide glissée par l'animatrice Joan Rivers : "si elle avait perdu seulement deux kilos, Leo aurait pu tenir sur le radeau".

"Je ne voulais pas aller à Hollywood, car je me disais : 'Mon Dieu, s'ils parlent comme ça de moi en Angleterre, que se passera-t-il si je vais là-bas ?' (...) Et puis, cela a altéré ma vision du beau. Je me suis sentie très seule. Pour la simple raison que rien ne peut vraiment vous préparer à cela", a-t-elle souligné dans le journal britannique. Heureusement pour le cinéma et ses fans, Kate Winslet a tenu bon et s'est imposée comme une actrice incontournable de sa génération.