La star de téléréalité est apparue devant le tribunal via internet mais Kanye West était seulement représenté à l'audience par son avocat, qui n'a pas formulé d'objection à la dissolution du mariage.

Jusqu'alors, le rappeur, qui a officiellement obtenu de changer son état-civil en "Ye", s'opposait à cette séparation et avait appelé Kim Kardashian à la réconciliation sur les réseaux sociaux à plusieurs reprises.

Kim Kardashian a demandé le divorce l'an dernier après des mois de rumeurs dans la presse sur ses difficultés conjugales et les troubles psychologiques dont souffre le rappeur.

"J'ai très envie d'être divorcée", avait écrit Kim Kardashian dans une déclaration transmise la semaine dernière au tribunal. "J'ai demandé à Kanye de garder notre divorce privé, mais il ne l'a pas fait", ajoute la star de 41 ans.

"Je crois que si le tribunal met fin à notre mariage, cela aidera Kanye à accepter que notre relation conjugale est terminée et à tourner la page" pour que nous puissions "élever paisiblement nos enfants", dit cette déclaration.

Le couple a quatre enfants: deux filles, North et Chicago (8 et 4 ans respectivement) et deux garçons, Saint et Psalm (6 et 2 ans).

Les deux stars, qui avaient commencé à se fréquenter en 2012 et s'étaient mariées en Italie deux ans plus tard, étaient rapidement devenues l'un des couples les plus en vue du monde.

Mais leur union a notamment souffert des éclats imprévisibles de Ye, qui souffre de troubles bipolaires.