People Quatre ans après Mandarine, l’album des retrouvailles suite à une interminable absence, Les Innocents sont de retour avec 61/2 , un disque tout simplement admirable.

Voici un album presque parfait, osons le dire tant 61/2 est fait d’élégance, de simplicité et d’efficacité. Cette sixième production - et demi, insistent-ils - des Innocents est des années lumières des plaques surproduites actuellement déversées par camions entiers. J-P Nataf et J-C Urbain ont ciselé une dentelle de pop dont certains titres n’ont rien à envier à leurs succès des années 90, qu’il s’agisse d’"Un homme extraordinaire", de "L’autre Finistère" ou encore de "Colore". "On n’évolue pas beaucoup, c’est ça que vous voulez dire ?", lance Jean-Cri dans un grand éclat de rire quand on rencontre le duo et qu’on lui fait remarquer que l’ADN des Innocents a encore frappé. (...)