Pendant dix ans, il a été le couturier préféré de la Princesse Diana - qui aurait eu 60 ans le 1er juillet prochain. Entre la jeune femme et Bruce Oldfield, le courant était parfaitement passé, ce dernier ayant cerné sa personnalité et ses attentes en matière de mode.

Dans l'édition dominicale du "Sunday Telegraph", le styliste revient sur cette décennie hors normes, qui s'est achevée un peu brutalement, quand Diana a décidé de changer de style et de se passer de ses services. "Quand je regarde en arrière, c'était vraiment impitoyable pour elle. Il fallait l'habiller tous les jours comme si elle allait à un mariage"; confie-t-il.

Si Bruce Oldfield habille aussi la duchesse de Cornouailles et Sophie, comtesse de Wessex, c'est avec Diana qu'il entretenait les meilleurs rapports et la plus grande complicité. "Elle était vraiment importante pour moi", confirme-t-il. C'est à un gala de charité qu'il rencontre la Princesse de Galles. Ils sympathisent et elle fait appel à lui, notamment pour une tenue qu'elle porte lors de la soirée de gala d'ouverture des "Misérables" au Barbican Center en 1985. Superbe dans  sa robe de soirée en velours noir, Diana fait sensation. Et les clientes se pressent désormais dans la boutique de Bruce Oldfield. 

A l'inverse, précise encore le créateur, quand Diana a cessé de porter ses robes, la boutique a été de moins en moins fréquentée. Une fois séparée de Charles et donc moins contrainte à participer à des événements "habillés", la princesse n'a plus fait appel à son "ami". A tel point que le couturier a dû revendre son appartement pour pouvoir assurer financièrement...