Dénudées, en noir et blanc et affichant des poses langoureuses, les stars adorent poser pour des photos sexy (même si elles s’en défendent, elles ne font que leur boulot, vous comprenez). L’idée d’offrir à leurs fans un calendrier – soit une compil de 12 photos sexy – semble donc des plus logiques. Même Beyoncé s’y est mise. Pirelli, lui, l’a compris depuis longtemps. La société fait appel aux plus belles femmes du monde et à des photographes de renom pour proposer chaque année des clichés aussi élégants que sexy. 

En 2014, le fameux calendrier fêtera ses 50 ans et compte marquer le coup. Si les deux photographes Patrick Demarchelier et Peter Lindbergh ont immortalisé les superbes Alessandra Ambrosio, Isabeli Fontana, Alek Wek, Miranda Kerr, Karolina Kurkova et Helena Christensen il y a quelques semaines a New York, du côté de Pirelli on jure que ce shooting ne sera pas dans la mouture 2014. Le contenu de la parution ne sera dévoilé qu’en novembre, lors d’une grande soirée à Milan.

Si Pirelli est pionnier en la matière, d’autres stars ont décidé d’arrondir leurs fins de mois grâce à des photos sur papier glacé. Clara Morgane est passée de son statut de star du X à spécialiste du calendrier hot. Chaque année, la jeune femme fait la promotion de ses 12 pages très attendues. Il faut dire que les photos ne cachent presque rien des charmes et des courbes de la belle blonde. C’est toujours mieux que de la voir s’essayer à la chanson.

La vraie nouveauté de cette année 2014, on la doit à Beyoncé. La brune, peut-être lassée de voir de nombreux calendriers officieux circuler (et sans toucher un kopeck de droit à l’image, qui plus est), propose une parution inédite, en vente sur son site internet dès le 15 octobre.

Dans le genre beaucoup moins sexy et beaucoup plus ridicule, Aurélie et Benjamin, des Anges de la télé-réalité 5, ont proposé un calendrier qui, paraît-il, a beaucoup de succès (mais auprès de qui ?).

Enfin, pour celles et ceux qui préfèrent les formes masculines, les Dieux du stade, qui propose des joueurs de rugby dans le plus simple appareil, n’ont rien à envier à Clara Morgane. 

Dans un autre style, il s’entend...