Comme le confie son ancienne petite amie des années 2000, Kayti Edwards, au Sun. "J’étais enceinte de cinq mois et j’allais chercher des trucs pour lui. Il me disait : Personne ne va arrêter une femme enceinte, ne t’inquiète pas’. Il arrangeait la vente et me disait : ‘Va à cette adresse et parle à cette personne, elle va te donner un sac’. Ensuite, je me rendais directement chez lui". 

Une descente aux enfers de l’acteur de 51 ans: "On ouvrait le sac, et parfois c’était des pilules ou de la cocaïne, parfois de l’héroïne et du crack. C’était comme un buffet, on ne savait jamais ce qu’on allait avoir." Matthew Perry lui offrait même parfois jusqu’à 4 000 dollars par jour pour lui rendre ce genre de service. "Quand je regarde en arrière, je me dis : ‘Quel genre d’amie étais-je ?’ Mais je voulais l’aider, a-t-elle conclu au Sun. Il me faisait culpabiliser et me disait : ‘Si tu ne me donnes pas ça, je vais y aller moi-même et marcher jusqu’au centre-ville’".