Louis de Bourbon a assisté à l’exhumation de son arrière-grand-père maternel.

Ce jeudi 24 octobre 2019, le gouvernement espagnol de Pedro Sanchez entendait tourner une page de l’Histoire du pays avec l’exhumation de la dépouille du général Franco de la Vallée de los Caidos où il avait été inhumé en 1975. C’est plutôt l’inverse qui s’est produit, ravivant les blessures du passé.

Lorsque le cercueil a quitté la Vallée de los Caidos, porté par les petits-fils et arrière-petits-fils du général Franco, on a pu apercevoir au premier rang, celui qui est considéré par les légitimistes français comme le roi Louis XX. Luis Alfonso de Bourbon (pour les Espagnols)/ prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou (pour les légitimistes français) est en fait l’un des arrière-petits-fils du général. C’est à ce titre qu’il s’est naturellement joint aux siens. Franco a été inhumé auprès de son épouse au cimetière du Pardo-Mingorrubio à Madrid.

Flash back sur l’Histoire encore récente de l’Espagne. Depuis 1939, c’est le général Franco qui "règne" sur l’Espagne. Il associe depuis quelques années déjà le prince Juan Carlos aux affaires de l’État. Le dictateur entend faire du petit-fils du roi Alphonse XIII (dernier monarque ayant régné jusqu’en 1931) son successeur et rétablir avec lui la monarchie qui n’a jamais été abolie.

L’exercice est périlleux pour Juan Carlos que tout le monde décrit comme un être inexpérimenté. En cette année 1972, c’est l’effervescence à l’annonce des fiançailles de Carmen Martinez-Bordiu, aînée des petits-enfants du général avec le prince Alfonso de Bourbon, cousin de Juan Carlos. Certains tirent des plans sur la comète, donnant pour sûr que le dictateur va revoir ses dispositions et privilégier sa petite-fille en désignant Alfonso comme successeur. De cette union qui s’est achevée par une séparation en 1979 puis un divorce en 1982 sont nés deux fils : Francisco/François (1972-1984) et Luis Alfonso/Louis (1974).

En 1975, à la mort du général, sa fille unique Carmen remet à Juan Carlos une lettre qu’elle a dactylographiée à la demande de son père et qui confirme si besoin que le prince sera roi d’Espagne. Pour cet acte de loyauté dans un contexte très difficile, le roi Juan Carlos titrera Carmen, duchesse de Franco avec Grandesse d’Espagne.

Juan Carlos conduira le pays vers la transition démocratique et le multipartisme.

Le temps a passé , Luis Alfonso est devenu pour les légitimistes français qui revendiquent l’hypothétique couronne de France aux Orléans, le roi Louis XX. Bien qu’installé avec son épouse et leurs quatre enfants à Madrid, le prince Louis de Bourbon se rend en France pour honorer des événements en lien avec l’histoire des Bourbons. Il y jouit d’une notoriété certaine. Très marqué par le décès accidentel de son père en 1989, il a toujours été très proche de sa grand-mère maternelle, la duchesse de Franco décédée en 2017.

Certains lui ont fait grief de s’être affiché de la sorte lors de l’exhumation de Franco mais le prince a avant tout fait parler son cœur et ses liens de sang. Sa mère Carmen est à présent la nouvelle duchesse de Franco après une âpre bataille légale avec le gouvernement espagnol qui n’est pas parvenu à annuler ce titre de noblesse. Un jour futur, ce titre reviendra au prince Louis. Gageons que d’ici là, le travail de mémoire de l’histoire espagnole aura été apaisé.