People Nabilla et Thomas devraient opposer leurs versions aujourd’hui. Incarcérée, la starlette serait en danger, même en cellule d’isolement.

À quelques heures de sa sortie de l’hôpital, Thomas Vergara disait toujours ne pas "croire aux déclarations de Nabilla" à son encontre. Dans son énième version livrée aux forces de l’ordre, la starlette fait état du calvaire que lui fait vivre son compagnon depuis des mois."Elle ne dit pas qu’elle était en état de légitime défense le soir des faits, mais assure avoir très peur de son compagnon qui l’aurait frappée à plusieurs reprises dans le passé après avoir consommé des stupéfiants." Cependant, "aucun certificat médical, aucune main courante ne prouve ses allégations. Elle n’a par ailleurs jamais déposé plainte contre lui pour des faits de violence", a déclaré le parquet de Nanterre à l’AFP.

Voilà qui n’arrange pas vraiment les affaires de la nouvelle chroniqueuse de Touche pas à mon poste. Au fur et à mesure de ses déclarations, la parole de Nabilla s’est de moins en moins faite d’or. Les tests ADN ont toutefois corroboré ses propos selon lesquels Thomas Vergara était sous l’influence de drogues au moment des faits, dans la nuit de jeudi à vendredi. Pour le reste, c’est plus confus.

Réalité travestie par les amants

Après avoir affirmé que Thomas avait été blessé à la cage thoracique par une bande de voyous, le couple ne s’entend plus sur la bonne version à donner. Nabilla parle d’une crise de folie de son fiancé, qui se serait alors lui-même poignardé. "N’importe quoi", répondait le jeune homme hospitalisé. Sauf qu’aux dernières nouvelles, seules les empreintes de Thomas auraient été retrouvées sur l’arme du crime. Car de meurtre, il est bien question, Nabilla étant incarcérée pour tentative d’homicide volontaire. Elle aurait pu éviter la case prison si les amants ne s’étaient pas "concertés" pour "travestir à plusieurs reprises la réalité", déplore la justice.

Dès aujourd’hui, il pourrait être déterminé si les amoureux au sang chaud sont toujours sur la même longueur d’onde, une confrontation devant être organisée entre Nabilla et son chéri. Fatigué et souffrant beaucoup, selon son avocat, Thomas a fait ces derniers jours (comme toujours) de Nabilla sa "principale préoccupation". Et il y a de quoi. À l’intérieur même de la maison d’arrêt de Versailles où elle est incarcérée depuis samedi soir, les surveillants ont peur pour elle. Placée en isolement plutôt qu’en cellule VIP, la bimbo ne serait cependant pas à l’abri de "rackets ou d’agressions de la part des autres détenues, près de 70". Ajoutez à cela une santé mentale très fragilisée ces derniers jours… Petite lueur d’espoir dans le ciel de Nabilla : non pas les dizaines de milliers de tweets demandant sa libération, mais l’entrée en piste, à ses côtés, de l’avocat de Joey Starr.