Dans le cadre des manifestations anti-racisme qui ont lieu partout dans le monde, la chanteuse Leona Lewis a tenu à relater les remarques choquantes dont elle a un jour été victime dans un magasin londonien. Très émue, elle s'est exprimée pendant plus de 10 minutes dans une vidéo partagée sur son compte Facebook.

La scène se passe à Londres, en 2006, peu après sa victoire à l'émission The X Factor. En pleine séance de shopping avec son père, la chanteuse décide de rentrer dans une des nombreuses boutiques de la rue. " Il y avait d'autres clients. Sur le coup, je n'ai pas réalisé que mon père et moi étions les seules personnes noires", raconte l'interprète de "Bleeding Love", née d'un père noir, d'origine guyanaise, et d'une mère blanche d'origine galloise. " Soudain, une assistante du magasin nous interpelle, mon père et moi, en nous disant qu'on n'a pas le droit de toucher les objets, et que nous devons les reposer. Mais, quand j'ai regardé autour de moi, je me suis rendue compte que tous les clients étaient en train de toucher les objets. J'ai alors compris ce qu'il se passait."

Décidée à ne pas se laisser faire, la jeune femme proteste. " J'ai senti une grande colère monter en moi. Je lui ai dit que je n'allais pas lâcher l'objet puisque j'allais l'acheter. A ce moment-là, il n'y avait plus que nous dans le magasin, tous les autres clients étaient partis. La vendeuse est alors devenue très nerveuse et a menacé d'appeler la police."

"Parce que personne n'a rien dit, la situation a dégénéré"

Le père de Leona Lewis a fini par convaincre sa fille de quitter les lieux. Ils ont donc rejoint leur voiture et la jeune femme a aussitôt fondu en larmes. " Mon père a pris quelque chose dans la voiture et est retourné au magasin", poursuit-elle. Il est ensuite revenu en compagnie de la vendeuse qui s'est aussitôt excusée. " Je suis désolée, je ne vous avais pas reconnue, m'a-t-elle dit, après avoir vu le single que mon père lui avait montré. J'ai fini par lui dire qu'elle était raciste, qu'elle avait voulu nous jeter hors du magasin car nous étions noirs." Mais, bien évidemment, la vendeuse n'a pas reconnu les faits, exprimant simplement sa peur "de se faire voler".

Aujourd'hui âgée de 35 ans, Leona Lewis n'en veut pas qu'à la vendeuse, elle regrette également qu'aucun des clients présents dans le magasin n'ait pris la parole pour les défendre. "Ils étaient tous dégoûtés par la scène, c'est pour cela qu'ils sont partis. Mais aucun d'entre eux n'est intervenu. Et parce que personne n'a rien dit, la situation a dégénéré."
A travers son témoignage, Leona Lewis rappelle donc, puisqu'il le faut encore, que le racisme est l'affaire de tous!