People Le réalisateur est au plus mal, après l'échec cuisant de son dernier film "Anna".

Vous n'avez pas succombé à la tentation d'aller voir "Anna", le dernier film de Luc Besson, au cinéma? Vous n'êtes pas le seul. Le film était censé remettre le réalisateur français au sommet mais, comme le relate Le Parisien, c'est un échec cuisant. A peine 640.000 spectateurs ont été enregistrés en France jusqu'à présent, alors que le film disposait d'un budget de 30 millions d'euros. De quoi faire couler les affaires du réalisateur, qui vivrait très mal cet échec.

Comme si cela ne suffisait pas, ces maigres chiffres tombent au moment où il fait l'objet d'accusations de harcèlement et de viol de la part de l'actrice Sand Van Roy. Accusations qu'il dément fermement. Et il a récemment été obligé de mettre en vente son entreprise EuropaCorp. "Comment va Luc? Personne ne le sait, il est reclus chez lui à Los Angeles", raconte un proche dans Le Parisien. "Il a dressé un écran de fumée autour de lui. Ses amis ne parleront pas de lui, car ils savent que Luc est très secret."

Dans l'article du journal français consacré au réalisateur du "Cinquième Element" ou du "Grand Bleu", beaucoup de ses proches se confient et assurent qu'il reviendra plus fort. "Luc a pris des coups mais il est orgueilleux et ambitieux. Il va rebondir", affirme l'un d'eux. "Il ne faut pas l'enterrer vivant", assure un autre. 

Une chose est sûre: Besson a connu des moments plus joyeux.