" Et puis je voulais épargner mes parents car mon enfance n’a pas été facile avec eux… Dès que j’ai commencé à écrire, tout est devenu limpide et je n’ai pas pu m’arrêter… Poser les mots sur des traumatismes m’a permis d’avancer." L’ex-Miss France révèle dans son bouquin avoir été victime de "gestes déplacés" de la part d’un adulte quand elle était enfant. ll s’agissait du fils de sa nounou, alors âgé de 30 ans. " À 5 ans, j’ai réalisé que j’étais une fille", poursuit la jeune femme de 33 ans dans Closer. "Si j’avais été un garçon, cet homme ne s’en serait pas pris à moi… C’est à ce moment-là que je demande à ma mère de me couper les cheveux très court et de m’acheter des habits de garçon. Pour ne plus être confrontée à ce genre d’agression." Malika Ménard regrette que sa mère n’ait jamais porté plainte. "J’aurais aimé être soutenue."