Un petit manque de délicatesse de la part de la politicienne ?

"Léa Salamé enceinte ?" Depuis quelques semaines, c'est ce qui fleurit dans les médias spécialisés. Mais la principale intéressée n'a jamais confirmé ou infirmé ces rumeurs. L'aurait-on fait pour elle ce 24 novembre ? Invitée lors de la matinale de France Inter, Nathalie Kosciusko-Morizet a peut-être bien gaffé en plein direct.

Récemment, celle-ci expliquait s'être vue refuser des postes ministériels à cause de sa grossesse. A l'époque, c'était François Fillon, Premier ministre de Nicolas Sarkozy, qui lui avait dit cash que son état l'empêchait d'occuper un poste à si hautes responsabilités. Mais elle avait déjà été victime de cette discrimination sous le gouvernement précédent...

Face à Léa Salamé, elle s'est expliquée sur ces déclarations. "C'est malheureusement très commun", dit-elle. "Le premier qui m'a fait ça, c'est Chirac. J'ai eu deux enfants, deux grossesses (NdlR: elle est maman de deux garçons de 11 et 7 ans), ça fait deux remaniements. Donc, ce n'est pas particulier à François Fillon. D'ailleurs, ce n'est pas particulier à la classe politique, malheureusement. C'est un problème qui traverse la société française. C'est un problème de regard, et vous le savez bien parce que c'est votre situation actuellement, c'est un problème de regard sur la femme enceinte." (Voir la vidéo à parti de 6'15'').

On n'aura pas droit à la réaction de la journaliste, qui n'a pas été plus loin sur le sujet...