Le chanteur avait introduit un dossier pour devenir réserviste à la gendarmerie. Mais ses prises de position en faveur des gilets jaunes n'a pas joué en sa faveur, lui qui est censé observer un devoir de réserve. 

Il ambitionnait de servir la patrie, mais Francis Lalanne ne rejoindra finalement pas la gendarmerie comme réserviste. Cette dernière a fait savoir que sa candidature avait été refusée. Son dossier a en effet été plombé par ses différentes sorties sur les gilets jaunes et ses critiques envers le gouvernement actuel, rapporte RTL France. Il s'en était notamment pris à Macron et Castaner pour dénoncer les violences lors des manifestations, qu'il qualifiait de "crimes contre l'humanité".

Pour rappel, Lalanne avait indiqué sur Europe 1 en octobre dernier qu'il allait intégrer la réserve en tant que chef d'escadron. "Un acte patriotique", disait-il à l'époque