Le Palais de Kensington à Londres présente jusqu’au 30 octobre 2022 l’exposition "Life through a Royal Lens". Il s’agit d’une ligne du temps sur 200 ans de la famille royale britannique à travers des photos officielles, privées et des portraits.

La passion des Windsor pour la photographie remonte au temps du règne de la reine Victoria. Son époux le prince Albert de Saxe-Cobourg, neveu de Léopold I, roi des Belges, constitua les premiers albums de photos de famille.

On compte aussi parmi les membres de la famille royale des photographes au premier rang desquels Antony Armstrong-Jones devenu en 1960 lord Snowdon en épousant la princesse Margaret. Il a immortalisé certains des plus beaux portraits de groupe ou individuels de la famille royale avec son épouse dans un bain moussant, coiffée d’un diadème de diamants ou une photo de famille dans les années 70 où il avait réussi à insérer trois princes qui étaient absents lors de la prise de vue.

Le prince Andrew fit plusieurs clichés fort bien réussis de Sarah Ferguson au temps de leur mariage. La duchesse de Cambridge est passée de photographe amateur à photographe reconnue.

L’exposition met aussi en lumière les photographes de renom qui ont travaillé pour la Cour : Cecil Beaton, Norman Parkinson, Lord Lichfield (cousin de la reine qui fut chargé de couvrir le mariage du prince Charles avec lady Diana Spencer) ou Annie Leibovitz, auteure d’un très sympathique cliché de la reine entourée par ses arrière-petits-enfants dont la petite Mia Tindall agrippant le sac à main de la souveraine, et de ses deux plus jeunes petits-enfants James et Louise Mountbatten-Windsor.