People L'actrice sud-africaine évoque sans langue de bois son métier et le fantasme de la femme qui ne peut vieillir.

Charlize Theron est peut-être l'une des actrices les plus intéressantes de sa génération. Celle qui aurait pu se contenter de jouer aux belles blondes sauvées par le valeureux héros a préféré mener une carrière éclectique, entre films d'actions et drames indépendants. Des choix qui la mèneront notamment à l'Oscar de la meilleur actrice en 2004 (où elle fut couronnée en même temps que son ex-compagnon Sean Penn), pour son rôle d'une prostituée meurtrière dans "Monster". 

Mais ce petit bijou cinématographique n'allait pas rester sans suite: Charlize tournait ensuite "Dans la vallée d'Elah", "Loin de la terre brûlée", "The Road", ou encore le tonitruant "Mad Max". Une véritable claque visuelle, qui lui offrait peut-être son plus beau rôle, celui d'une femme forte à laquelle Hollywood ne laisse souvent que peu de place. Le point commun entre ces films ? Des interprétations subtiles de rôles profonds comme les apprécie la jeune quadra. 

Pourtant, obtenir ce Graal n'est pas forcément évident pour les personnes belles physiquement, comme elle l'explique dans le dernier numéro de GQ. "Les jobs vraiment sérieux sont pour les gens qui y correspondent physiquement, point à la ligne", dit-elle. " Combien de rôles sont écrits pour la putain de mannequin d'1m80, superbe, qui porte une robe ? Quand les rôles avec un peu de consistance arrivaient, j'étais en lice mais les jolies candidates étaient les premières à être virées." Les clichés ont la vie dure, notamment quand on est l'une des principales égéries de Dior... Pourtant, l'actrice prouve que l'on peut allier talent, sérieux et physique de rêve, elle qui se montre encore une fois sculpturale en couverture de l'édition britannique du magazine.



Dans la même interview, Charlize Theron parle également de la difficulté de vieillir, elle qui a eu 40 ans le 7 août dernier. "Nous vivons dans une société où les femmes se fanent et les hommes vieillissent comme le bon vin", indique la comédienne. "Et pendant longtemps, les femmes l'ont accepté. Nous attendions que la société change, mais aujourd'hui, nous prenons le leadership . Ce serait mentir que de dire que les femmes se soucient moins de vieillir que les hommes... On dirait qu'il y a un standard irréaliste de ce à quoi la femme est supposée ressembler quand elle a plus de 40 ans." Dans le cas de Charlize Theron, le cap est passé en beauté.