Les images des caméras de surveillance infirment la thèse avancée par le rappeur


LIÈGE En sortant de cellule après ses péripéties nocturnes dans le Carré liégeois, Joey Starr avait déclaré avoir été roué de coups par les forces de l'ordre de la Cité ardente. Un épisode qui avait marqué le rappeur, au point qu'il annonçait être prêt à porter plainte. Et pourtant, le visionnage des images de caméras de surveillance du Carré et du commissariat, qui a eu lieu cette semaine, infirme les déclarations de l'ancien leader de NTM, apprend-on via SudPresse.

Selon la police liégeoise, jamais les agents ne s'en sont pris physiquement à Joey Starr: "Les coups au visage, il se les est faits tout seul lorsqu’il se frappait la tête contre une vitre en plexiglas au commissariat. Comme on le voit sur les images de surveillance, c’était d’ailleurs d’une extrême violence."


© La Dernière Heure 2013