Les publicités déguisées des stars sur les réseaux sociaux, c’est (bientôt) fini. 

Menacées de poursuites par la Competition and Markets Authority britannique, seize célébrités, parmi lesquelles figurent Rita Ora, Ellie Goulding, Michelle Keegan, Alexa Chung ou Rosie Huntington-Whiteley, ont accepté de changer leur communication et de préciser si elles ont été payées ou ont reçu des cadeaux pour faire la promotion d’un produit. Il faut dire qu’elles risquaient jusqu’à 2 ans de prison. Une mesure qui mériterait d’être généralisée, par simple souci de transparence.