"Les procédures de recherche ont été très élaborées et assez difficiles car il y avait peu de choses écrites sur la princesse Märtha", explique à l'AFP le Norvégien Alexander Eik, réalisateur de cette série sélectionnée au festival Canneséries qui s'est déroulé cette semaine.

Cette superproduction, qui a bénéficié du budget le plus élevé jamais consacré à une série en Scandinavie, a été achetée par une dizaine de pays, y compris aux Etats-Unis par PBS et en France par Chérie25. Elle sera diffusée mardi sur la télévision publique norvégienne NRK.

Pour Alexander Eik, tout a commencé par un article de presse qui spéculait sur une relation entre le président Roosevelt et la princesse Märtha, une princesse suédoise devenue princesse héritière de Norvège en se mariant avec le prince Olav, cette dernière se retrouvant exilée pendant 5 ans aux Etats-Unis en pleine Seconde guerre mondiale.

"Je n'en avais jamais entendu parler et ça m'a intrigué. J'ai commencé mes recherches et découvert une histoire qui dépassait mes rêves les plus fous: la princesse héritière a été l'invitée de l'homme le plus puissant au monde à un moment où les Etats-Unis étaient le seul salut pour les Alliés dans leur combat contre les nazis", raconte-t-il.

© wikipedia

"La princesse a fait forte impression sur le président, il est tombé amoureux d'elle et elle s'est rendu compte qu'elle avait de l'influence sur la seule personne qui pouvait les aider dans cette guerre. Elle a utilisé cette influence et notre série s'intéresse à la façon dont elle a manoeuvré dans ce paysage émotionnel très complexe," poursuit le réalisateur.

Transformation physique 

Pour ces recherches, il a mené une véritable enquête avec la scénariste Linda May Kallestein, habituée des archives: ils ont retrouvé lettres, journaux, collections privées et officielles, parlé aux survivants, notamment les petits-enfants de Roosevelt.

"Ils se rappelaient toujours parfaitement de Märtha et nous ont dit qu'elle a été le dernier amour de sa vie", assure Alexander Eik.

C'est l'acteur américain Kyle MacLachlan (l'un des acteurs fétiches de David Lynch vu notamment dans "Twin Peaks") qui incarne Roosevelt dans cette série de 8 épisodes, tournée en République Tchèque.

"Je ne connaissais pas cette histoire, ça m'a vraiment surpris. J'ai également été étonné de voir la lutte que ça a été pour Roosevelt de faire accepter l'idée de repartir en guerre aux Américains. Après la première guerre, ils en avaient marre et il a dû beaucoup travailler pour inverser la tendance", souligne l'acteur, au cours d'une masterclass diffusée pendant le festival.

"Ce rôle présentait beaucoup de difficultés", notamment pour la transformation physique en Roosevelt, qui était paralysé et avait des jambes grêles, détaille l'acteur. Il a notamment dû porter des lentilles de couleur et une prothèse pour changer la forme de sa bouche à laquelle il avait également eu recours dans "Twin Peaks".

Face à lui, l'actrice suédoise Sofia Helin, vue dans la série "the Bridge", interprète la princesse Märtha.

"Sofia est une actrice extraordinaire, très intuitive, très disponible émotionnellement et vraiment dans l'échange", loue Kyle MacLachlan.

Avec son rythme trépidant, ses scènes de guerre dignes des gros budgets du cinéma, son casting convaincant et son histoire d'amour, "Atlantic crossing" devrait trouver son public.

Et pourquoi pas, revenir avec une saison deux. "On a discuté de la possibilité de continuer de l'histoire et je pense que c'est possible. Mais je ne passerais pas 9 autres années dessus!", sourit le réalisateur.