Pour la première fois des stars françaises - Elodie Varlet et Salomé Stévenin - sont victimes de ce qui est appelé le Fappening.

La guerre avait déjà éclaté entre les stars (enfin, leurs avocats) et les responsables de la diffusion de photos de leur personne nue sur la Toile. Les responsables au sens large puisque les pirates étaient visés au même prix que Google où tout média diffusant lesdites photos. Ces mesures n’ont visiblement découragé que peu de monde puisqu’une nouvelle salve (la quatrième, déjà) d’images privées a fait le tour du Net, le week-end dernier.

Des personnalités ont été visées parmi lesquelles, et c’est une première, des Français. Elodie Varlet - star de Plus Belle la vie - a eu la désagréable surprise de retrouver d’anciens clichés à la disposition du grand public. "Tu n’as que ça à faire François Bertin ? Elles datent de 10 ans, quelle découverte ! Tu seras jamais journaliste au moins. Merci", a-t-elle répondu à un internaute qui relayait les images. Mélanie Laurent et Salomé Stévenin ont également eu la désagréable surprise de voir leur intimité exposée aux yeux de tous.

Outre Atlantique, d’autres stars - qui pensaient avoir été épargnées - ont découvert qu’elles avaient tort. Annalynne McCord, Nina Dobrev, Joanna Kruppa, Winona Ryder ou encore Kelly Brook- parmi une dizaine d’autres personnalités - ont connu un très mauvais lundi. Tout comme le premier homme à figurer dans la liste, soit Nick, le fils d’Hulk Hogan.

"Nous avons supprimé des dizaines de milliers de photos dans les heures qui ont suivi les demandes des avocats et nous avons fermé des centaines de comptes. Internet est utilisé pour beaucoup de bonnes choses. Voler des photos privées des gens n’est pas l’une d’elles.", avait affirmé un porte-parole de Google il y a quelques jours. Il n’y a plus qu’à recommencer la manœuvre…