D'après le magazine L'Express, Johnny Hallyday irait plutôt vivre à Gstaad

PARIS Belge au printemps, Suisse en hiver ? Johnny Hallyday aurait la bougeotte, si l'on en croit le magazine français L'Express ou, plus exactement, son site Internet qui publie l'information : un an après avoir demandé officiellement une naturalisation belge, le chanteur aurait exprimé le souhait de s'installer maintenant à Gstaad, en Suisse. À raison de six mois et un jour par an, selon les règles qui régissent la domiciliation dans cette ville.

Précisons tout de suite que l'article qui l'annonce et qui s'intitule L'exil de Johnny en Suisse ne précise aucune source. On ignore donc totalement quelle est la fiabilité de l'information. D'autant qu'ici, manifestement, elle prend une dimension politique et même préélectorale puisqu'elle est directement reliée, par les agences qui reprennent l'info, à une phrase que Johnny avait prononcée lorsqu'il avait choisi de soutenir le candidat aux présidentielles Nicolas Sarkozy. Johnny Hallyday avait déclaré en effet qu'il quitterait la France si Sarkozy ne tenait pas ses promesses. L'Express lie la décision de Johnny aux ennuis de deux autres supporters de Sarklozy, le rappeur Doc Gyneco, traduit devant la Justice pour un redressement fiscal, et aussi Pascal Sevran, après la polémique récente concernant un livre qui a beaucoup fait parler de lui.

Plusieurs agences de presse, relayant l'information de L'Express soulignent que ses chances de devenir Belge sont très minces. Ce n'est pas exact. Normalement, c'est en avril que la commission des naturalisations du parlement donnera son avis. Délai normal dans ces procédures. L'opinion de l'Office des étrangers sera probablement négative quant à la seule question de la domiciliation puisque le candidat Jean-Philippe Smet a toujours été résident Français. Mais d'autres paramètres interviendront. Son ascendance belge, son statut de grande personnalité. De ce côté-là, rien n'est fait.

Le chanteur Johnny Hallyday va s'installer d'ici fin décembre à Gstaad, en Suisse, où il passera six mois et un jour par an, ce qui lui permettra de bénéficier du forfait fiscal suisse, annonce le magazine L'Express sur son site internet.

Contacté par l'AFP, le service de presse de Johnny Hallyday s'est refusé à tout commentaire.

Pour sa part, la commune de Saanen, dont dépend le village de Gstaad, ne donne que des informations générales sur ses résidents.

Elle a indiqué que 1.979 des 7.234 habitants de la commune étaient des étrangers, qui bénéficient tous du forfait fiscal suisse. Ce forfait est très avantageux pour les étrangers résidant en Suisse et qui n'y ont pas d'activité lucrative.

Pour être résident à Gstaad, l'une des stations de ski les plus huppées du monde, il faut y habiter plus de 6 mois par an, soit 6 mois et 1 jour.

Johnny Hallyday connaît bien cette station pour y avoir passé des vacances. Il y a acheté un chalet, appelé Concordia, qu'il est en train de rénover.

Son fils David est déjà résident en Suisse, à Genève. Sa belle-famille, la famille monégasque Pastor, est bien implantée à Gstaad, où elle possède notamment un restaurant connu, le Chloesterli.

Johnny Hallyday avait demandé en novembre 2005 à acquérir la nationalité belge pour, selon lui, des raisons sentimentales, son père étant originaire de ce pays.

Son dossier de naturalisation a été transmis à la Commission de naturalisation de la Chambre des représentants en octobre. Des journaux belges ont indiqué que son avis serait probablement négatif.

mnb-jfg-pr/fb/mtd/dfg

Le chanteur Johnny Hallyday va s'installer d'ici fin décembre à Gstaad, en Suisse, où il passera six mois et un jour par an, ce qui lui permettra de bénéficier du forfait fiscal suisse, annonce le magazine L'Express sur son site internet.

Contacté par l'AFP, le service de presse de Johnny Hallyday s'est refusé à tout commentaire.

Pour sa part, la commune de Saanen, dont dépend le village de Gstaad, ne donne que des informations générales sur ses résidents.

Elle a indiqué que 1.979 des 7.234 habitants de la commune étaient des étrangers, qui bénéficient tous du forfait fiscal suisse. Ce forfait est très avantageux pour les étrangers résidant en Suisse et qui n'y ont pas d'activité lucrative.

Pour être résident à Gstaad, l'une des stations de ski les plus huppées du monde, il faut y habiter plus de 6 mois par an, soit 6 mois et 1 jour.

Johnny Hallyday connaît bien cette station pour y avoir passé des vacances. Il y a acheté un chalet, appelé Concordia, qu'il est en train de rénover.

Son fils David est déjà résident en Suisse, à Genève. Sa belle-famille, la famille monégasque Pastor, est bien implantée à Gstaad, où elle possède notamment un restaurant connu, le Chloesterli.

Johnny Hallyday avait demandé en novembre 2005 à acquérir la nationalité belge pour, selon lui, des raisons sentimentales, son père étant originaire de ce pays.

Son dossier de naturalisation a été transmis à la Commission de naturalisation de la Chambre des représentants en octobre. Des journaux belges ont indiqué que son avis serait probablement négatif.

mnb-jfg-pr/fb/mtd/dfg

Le chanteur Johnny Hallyday va s'installer d'ici fin décembre à Gstaad, en Suisse, où il passera six mois et un jour par an, ce qui lui permettra de bénéficier du forfait fiscal suisse, annonce le magazine L'Express sur son site internet.

Contacté par l'AFP, le service de presse de Johnny Hallyday s'est refusé à tout commentaire.

Pour sa part, la commune de Saanen, dont dépend le village de Gstaad, ne donne que des informations générales sur ses résidents.

Elle a indiqué que 1.979 des 7.234 habitants de la commune étaient des étrangers, qui bénéficient tous du forfait fiscal suisse. Ce forfait est très avantageux pour les étrangers résidant en Suisse et qui n'y ont pas d'activité lucrative.

Pour être résident à Gstaad, l'une des stations de ski les plus huppées du monde, il faut y habiter plus de 6 mois par an, soit 6 mois et 1 jour.

Johnny Hallyday connaît bien cette station pour y avoir passé des vacances. Il y a acheté un chalet, appelé Concordia, qu'il est en train de rénover.

Son fils David est déjà résident en Suisse, à Genève. Sa belle-famille, la famille monégasque Pastor, est bien implantée à Gstaad, où elle possède notamment un restaurant connu, le Chloesterli.

Johnny Hallyday avait demandé en novembre 2005 à acquérir la nationalité belge pour, selon lui, des raisons sentimentales, son père étant originaire de ce pays.

Son dossier de naturalisation a été transmis à la Commission de naturalisation de la Chambre des représentants en octobre. Des journaux belges ont indiqué que son avis serait probablement négatif.

mnb-jfg-pr/fb/mtd/dfg

Le chanteur Johnny Hallyday va s'installer d'ici fin décembre à Gstaad, en Suisse, où il passera six mois et un jour par an, ce qui lui permettra de bénéficier du forfait fiscal suisse, annonce le magazine L'Express sur son site internet.

Contacté par l'AFP, le service de presse de Johnny Hallyday s'est refusé à tout commentaire.

Pour sa part, la commune de Saanen, dont dépend le village de Gstaad, ne donne que des informations générales sur ses résidents.

Elle a indiqué que 1.979 des 7.234 habitants de la commune étaient des étrangers, qui bénéficient tous du forfait fiscal suisse. Ce forfait est très avantageux pour les étrangers résidant en Suisse et qui n'y ont pas d'activité lucrative.

Pour être résident à Gstaad, l'une des stations de ski les plus huppées du monde, il faut y habiter plus de 6 mois par an, soit 6 mois et 1 jour.

Johnny Hallyday connaît bien cette station pour y avoir passé des vacances. Il y a acheté un chalet, appelé Concordia, qu'il est en train de rénover.

Son fils David est déjà résident en Suisse, à Genève. Sa belle-famille, la famille monégasque Pastor, est bien implantée à Gstaad, où elle possède notamment un restaurant connu, le Chloesterli.

Johnny Hallyday avait demandé en novembre 2005 à acquérir la nationalité belge pour, selon lui, des raisons sentimentales, son père étant originaire de ce pays.

Son dossier de naturalisation a été transmis à la Commission de naturalisation de la Chambre des représentants en octobre. Des journaux belges ont indiqué que son avis serait probablement négatif.

/.MPK

Le chanteur Johnny Hallyday va s'installer d'ici fin décembre à Gstaad, en Suisse, où il passera six mois et un jour par an, ce qui lui permettra de bénéficier du forfait fiscal suisse, annonce le magazine L'Express sur son site internet.

Contacté par l'AFP, le service de presse de Johnny Hallyday s'est refusé à tout commentaire.

Pour sa part, la commune de Saanen, dont dépend le village de Gstaad, ne donne que des informations générales sur ses résidents.

Elle a indiqué que 1.979 des 7.234 habitants de la commune étaient des étrangers, qui bénéficient tous du forfait fiscal suisse. Ce forfait est très avantageux pour les étrangers résidant en Suisse et qui n'y ont pas d'activité lucrative.

Pour être résident à Gstaad, l'une des stations de ski les plus huppées du monde, il faut y habiter plus de 6 mois par an, soit 6 mois et 1 jour.

Johnny Hallyday connaît bien cette station pour y avoir passé des vacances. Il y a acheté un chalet, appelé Concordia, qu'il est en train de rénover.

Son fils David est déjà résident en Suisse, à Genève. Sa belle-famille, la famille monégasque Pastor, est bien implantée à Gstaad, où elle possède notamment un restaurant connu, le Chloesterli.

Johnny Hallyday avait demandé en novembre 2005 à acquérir la nationalité belge pour, selon lui, des raisons sentimentales, son père étant originaire de ce pays.

Son dossier de naturalisation a été transmis à la Commission de naturalisation de la Chambre des représentants en octobre. Des journaux belges ont indiqué que son avis serait probablement négatif.

/.MPK

PARIS, 13 décembre (Reuters) - Johnny Hallyday va s'installer à Gstaad, en Suisse, à raison de six mois - plus un jour - par an dès la fin décembre, écrit mercredi L'Express sur son site internet.

Sous le titre "l'Exil de Johnny en Suisse", l'hebdomadaire estime que ce choix risque d'embarrasser Nicolas Sarkozy, président de l'UMP et candidat à l'élection présidentielle.

"L'ancien supporter de Jacques Chirac, qui avait lui aussi apporté, de manière spectaculaire, son soutien à Nicolas Sarkozy, a décidé de quitter la France", écrit-il.

"Le chanteur, qui avait tenté d'obtenir, en vain, pour des raisons fiscales, la nationalité belge, va s'installer à Gstaad, en Suisse, à raison de six mois - plus un jour - par an, dès la fin décembre", ajoute-t-il.

Johnny Hallyday, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, né en France de mère française et de père belge, a introduit en 2005 une demande pour acquérir la nationalité belge.

En septembre dernier, le rocker avait déclaré qu'il pourrait quitter la France si Nicolas Sarkozy, qui est "un homme d'honneur" et "aime la France et les Français", ne tenait pas "ses promesses".

L'Express souligne qu'un autre membre du "dream team" du président de l'UMP, Doc Gynéco, a été condamné le 8 décembre par la deuxième chambre civile de Paris à 700 000 euros d'amendes, dans le cadre d'un redressement fiscal.

Il évoque en outre l'avertissement donné par France 2 à l'animateur de télévision Pascal Sevran, lui aussi devenu "sarkozyste", pour ses propos sur la sexualité des noirs. /GB

PARIS, 13 décembre (Reuters) - Johnny Hallyday va s'installer à Gstaad, en Suisse, à raison de six mois - plus un jour - par an dès la fin décembre, écrit mercredi L'Express sur son site internet.

Sous le titre "l'Exil de Johnny en Suisse", l'hebdomadaire estime que ce choix risque d'embarrasser Nicolas Sarkozy, président de l'UMP et candidat à l'élection présidentielle.

"L'ancien supporter de Jacques Chirac, qui avait lui aussi apporté, de manière spectaculaire, son soutien à Nicolas Sarkozy, a décidé de quitter la France", écrit-il.

"Le chanteur, qui avait tenté d'obtenir, en vain, pour des raisons fiscales, la nationalité belge, va s'installer à Gstaad, en Suisse, à raison de six mois - plus un jour - par an, dès la fin décembre", ajoute-t-il.

Johnny Hallyday, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, né en France de mère française et de père belge, a introduit en 2005 une demande pour acquérir la nationalité belge.

En septembre dernier, le rocker avait déclaré qu'il pourrait quitter la France si Nicolas Sarkozy, qui est "un homme d'honneur" et "aime la France et les Français", ne tenait pas "ses promesses".

L'Express souligne qu'un autre membre du "dream team" du président de l'UMP, Doc Gynéco, a été condamné le 8 décembre par la deuxième chambre civile de Paris à 700 000 euros d'amendes, dans le cadre d'un redressement fiscal.

Il évoque en outre l'avertissement donné par France 2 à l'animateur de télévision Pascal Sevran, lui aussi devenu "sarkozyste", pour ses propos sur la sexualité des noirs. /GB



© La Dernière Heure 2006