Sur le plateau d’Oprah Winfrey, elle a aussi révélé s’être automutilée suite à ce traumatisme.

Généralement, quand Lady Gaga se rend sur un plateau de télévision, on s’attend à quelques facéties et excentricités dont seules les divas ont le secret. Mais face à Oprah Winfrey, la chanteuse de 33 ans oscarisée pour la musique de A Star is Born s’est surtout montrée très émouvante. Notamment au moment de dévoiler le traumatisme vécu au sortir de l’adolescence. "J’ai été violée à plusieurs reprises quand j’avais 19 ans, ce qui m’a fait développer un syndrome de stress post-traumatique, qui résultait du viol et de mon incapacité à gérer ce traumatisme", a-t-elle déclaré. "Je n’avais personne pour m’aider. Je n’avais pas de thérapeute. Je n’avais pas de psychiatre. Je n’avais pas de médecin pour m’aider à traverser cette épreuve."

La célébrité ne l’a pas aidée. Elle a commencé alors à s’automutiler. "Tout à coup, je suis devenue une star, je voyageais partout, de chambre d’hôtel avec garage, aux limousines, à la scène, et je n’avais jamais géré ce viol, et j’ai commencé à subir ces horribles et intenses douleurs sur tout mon corps, qui imitaient ce que j’ai ressenti après avoir été violée." Depuis, elle suit une thérapie de neuropsychologie, qui lui permet aussi de soigner sa fibromyalgie.