Lady Gaga oublie de porter des sous-vêtements sous sa robe et dévoile son entrejambe dans les rues de New York

LOS ANGELES Lady Gaga connaîtrait-elle des fins de mois difficiles ? Ou alors aurait-elle développé une allergie aux sous-vêtements ? Ces questions, qui relèguent la philosophie kantienne au rang de simple futilité, la presse people dans son ensemble tente d’y apporter une réponse depuis une bonne semaine. Depuis, en fait, que la diva excentrique est apparue dans une robe rouge tellement fendue qu’elle ne cachait strictement rien de son anatomie la plus intime. Il est vrai même pas cachée par un string ne serait-ce que minimaliste.

N’écoutant que leur courage, les plus grands professionnels ont examiné le cliché sous toutes ses coutures. Pour constater, ô surprise, que la star portait bien quelque chose sous sa tenue rutilante. Non pas un quelconque bout de tissu mais bien un piercing. Vaginal, à en croire les experts (ah, le dur métier…). Cela dit, l’analyse minutieuse ne permet pas d’être formel. Si l’on distingue nettement quelque chose de brillant au niveau de son entrejambe sur plusieurs photos, rien ne prouve qu’il s’agit bien d’un piercing.

Voilà donc une nouvelle énigme qui risque de déboucher sur bien des nuits blanches. Mais aussi sur de nouvelles interrogations. Comment Lady Gaga parviendra-t-elle à aller encore plus loin dans la provocation la prochaine fois ? À part tourner un porno en pleine rue, on ne voit pas bien.

En tout cas, la confrérie des amis du bon goût et les parents peu désireux de voir leur fille suivre cette nouvelle mode ne savent pas comment la remercier pour les cauchemars et les discussions hautement intellectuelles qui vont agrémenter les prochaines semaines…



© La Dernière Heure 2011