People

"On croise les doigts

"D’abord j’ai cru que c’était une bouteille de parfum, ensuite un sextoy (c’est vous dire si je n’y connais rien) et finalement Maël mon infirmier m’a dit que c’était ça une perf’ portable", a ainsi écrit sur Instagram, accompagné de la photo de l’objet, Laurence Boccolini.

Au bout de 18 jours, je me suis habituée à ce joli petit objet qui tous les jours propulse le produit qui guérit dans mes veines. Enfin on croise les doigts." Après son hospitalisation (elle aurait frôlé la mort, sans donner plus de détails), l’animatrice de TF1 a donc donné des nouvelles rassurantes à ses fans.