Yunice Abbas, l'un des braqueurs de Kim Kardashian, a récemment sorti un livre dans lequel il raconte comment lui et quatre autres personnes ont braqué Kim Kardashian à Paris en 2016. Au total, les hommes âgés entre 60 et 72 ans, avaient réussi à voler près de 9 millions d'euros de bijoux à la star américaine. Kim Kardashian avait été menacée avec une arme, ligotée et bâillonnée. Le casse du siècle comme Yunice Abbas aime le décrire dans son livre.

Néanmoins, si son livre rencontre un certain succès, il ne risque pas de lui rapporter grand chose. En effet, les avocats représentant le veilleur de nuit de l'immeuble où les faits se sont déroulés ont obtenu la saisie des droits d'auteur. "Notre client juge cette campagne de communication indécente. Il soutient que les individus qui s'en sont pris à lui ce soir-là n'étaient pas de paisibles ‘papys braqueurs’, mais des malfaiteurs déterminés et armés", ont-ils déclaré. Le veilleur de nuit avait été neutralisé au sol par plusieurs personnes sous la menace d'une arme et garderait aujourd'hui des séquelles psychologiques.

En d'autres termes, cela signifie que les droits versés à Yunice Abbas seront mis sous saisie et reversés par la suite au veilleur de nuit en guise de réparation du préjudice subi. Actuellement, le voleur et 11 complices présumés attendent toujours leur procès. Le groupe avait été interpellé trois mois après les faits. Dans la bande, on retrouve plusieurs figures du banditisme français condamnés durant les années 80.