People

Le chanteur du groupe français "il était une fois", célèbre dans les années 70, Richard Dewitte, a été condamné à 18 mois de prison dont 17 avec sursis après s'être fait piéger sur internet par un gendarme qui s'était fait passer pour une collégienne de 12 ans. 

Le tribunal correctionnel de Dijon (centre-est) a assorti la condamnation du chanteur, jugé vendredi en comparution immédiate, pour "corruption de mineurs" et "diffusion d'images à caractère pédo-pornographique", d'une obligation de soins et de l'interdiction d'entrer en contact avec des mineurs, a précisé à l'AFP son avocate, Me Karima Manhouli.

Il a été incarcéré à l'issue de l'audience.

Depuis décembre 2014, Richard Dewitte, 68 ans, entretenait une relation virtuelle avec une collégienne de 12 ans demeurant à Dijon, selon la presse locale.

Derrière cette collégienne, opérait en fait un gendarme spécialisé dans les infractions sexuelles sur le Net. Selon le Journal de Saône-et-Loire, Richard Dewitte a usé "d'un millier de connexions" pour approcher cette collégienne et joint des photos pédopornographiques.

Un rendez-vous pour une rencontre a ensuite été fixé le 26 février à Dijon, où le chanteur a été interpellé par les gendarmes de la section de recherches.

Selon son avocate, M. Dewitte n'avait "aucune certitude, dans les premiers échanges par chat, sur l'âge de son interlocutrice". "Il est allé au rendez-vous par curiosité et n'avait aucune intention de passer à l'acte si la personne avait bien 12 ans", a-t-elle poursuivi.

Formé en 1972, le groupe "il était une fois" s'était fait connaître par des tubes célèbres parmi lesquels "j'ai encore rêvé d'elle".